Publié le Laisser un commentaire

FAQ 3 : « les pochettes, les autocollants ? Comment ça fonctionne ? »

Quand vous achetez un pack ‘album(s) Macalu’, vous recevez un ou plusieurs albums ainsi que tous les autocollants pour compléter le(s) album(s). A partir des packs 5, vous recevez des jeux d’autocollants supplémentaires (pour favoriser les échanges et limiter les pertes éventuelles). 

Vous avez également la possibilité de compléter ces packs en achetant des pochettes (vides) pour y glisser les autocollants. Chaque ‘pack’ de pochettes correspond à un pack albums, ce qui veut dire qu’il y a assez de pochettes pour insérer tous les autocollants fournis. Nous comptons 6 autocollants par pochette, ce qui équivaut à 10 pochettes (pour le PACK 1) et 12 pochettes pour les autres PACKs (5, 10, 20 et 50).

Olala, me direz-vous ! Mais concrètement, comment faire quand on reçoit le tout et comment cela va-t-il aider à favoriser les échanges ?

Pas de panique, nous vous expliquons…

Commençons par le commencement… la mise en pochette !

Vous avez devant vous les autocollants d’une part et les pochettes d’autre part. L’idée est donc de répartir tous ces autocollants par 6 dans les pochettes qui se trouvent devant vous. 

Si vous avez opté pour un ou plusieurs PACK 1, vous avez 10 pochettes par album. 

Dans les autres cas (PACK 5, PACK 10, PACK 20 ou PACK 50), il y a 12 pochettes par album.

Pour les PACKs 1 et 5…

… répartissez les autocollants sur la table, mélangez-les et insérez simplement 6 autocollants par pochette de façon aléatoire.

Nous recommandons de réserver certains autocollants pour les dernières pochettes qui seront distribuées (par exemple l’image 33 dans l’album de Noël), ce qui permet de ne pas avoir l’album complet avant le moment souhaité. 

Pour les PACKs 10, 20 et 50…

… nous fournissons avec les albums une explication sur comment mettre les autocollants en pochette pour

– éviter les doubles

– éviter que certains ne complètent l’album trop vite.

Notre méthode (assez simple) consiste essentiellement à répartir les autocollants dans des 6 ‘pots’ parmi lesquels seront piochés les autocollants à insérer dans les pochettes.

Pas de panique, vous recevrez les détails avec votre PACK et nous sommes de toute manière toujours à votre disposition pour vos questions supplémentaires. 

La seule chose qu’il vous fera sera de la bonne humeur et être prêt à vous retrouver à quelques-uns pour une belle après-midi (ou matinée ou soirée 😉 de préparation ! De quoi s’approprier le projet et créez du lien en amont de celui-ci.

Vous avez maintenant en votre possession vos albums et les autocollants mis en pochettes. Comment stimuler les échanges ?

Chaque situation est unique et vous adapterez l’outil que nous vous proposons en fonction de votre contexte propre. Ici, nous vous proposons quelques pistes basées sur différentes expériences que nous avons eues avec les albums.

1) en groupe fermé, dans une église

La première fois que l’album a été utilisé (celui de Pâques) c’était dans une communauté qui comprenait beaucoup de familles. Nous avions prévu environ 70 albums. Certains liens étaient fait pendant le culte avec les albums et cela rassemblait petits et grands autour de la fête de Pâques. 

Les nombreux enfants recevaient tous leur album gratuitement alors que nous avions demandé une participation de 5€ aux adultes qui le souhaitaient. 

Avant le lancement des albums, nous avions mis en pochette les autocollants. Avec une petite dizaine de personnes, nous nous étions réunis pendant 2-3 heures. Comment avons-nous procédé ?

– nous avons réparti les autocollants dans 6 pots/boites différentes (par exemple tous les exemplaires des images 1, 14, … ensemble).

– Ensuite nous prenions au hasard un autocollant de chaque pot que quelqu’un mettait dans une pochette et refermait. Cela évite (en tout cas limite) les doubles dans une pochette.

– Nous avions gardé certains autocollants à part que nous avons ensuite rajouté dans les boites (pour les autocollants distribués les dernières semaines).

Nous avions donc des pochettes à distribuer avant une telle date et d’autres à distribuer après cette date. L’idée étant d’éviter que l’une ou l’autre personne puisse compléter son album trop rapidement.

Pour les packs 10, 20 et 50, nous fournissons une explication détaillée de la procédure pour vous aider à mettre cela en œuvre.

Pendant plusieurs dimanches de Carême, chaque personne qui avait un album pouvait acheter 2 pochettes maximum (qui étaient vendues 0,5€ pièce). Au début, chacun collait ses autocollants mais au fur et à mesure, des doubles ont commencé à s’accumuler. Vers les dernières semaines il y a eu une effervescence après le culte et des échanges s’organisaient partout entre enfants et adultes, afin de compléter les albums. Cela a cumulé à Pâques mais à continué pendant quelques semaines. Nous avons récupéré les doubles afin de permettre à chacun de compléter son album.

Ayant eu un petit bénéfice dû à la vente des pochettes, nous avons reversé l’intégralité de celui-ci à une association choisie par les enfants. L’occasion pour la communauté de mettre en pratique le partage. 

2) en groupe fermé – en classe

L’année suivante, une école a commandé des albums. Ils ne souhaitaient pas faire de pochettes. Le but était pour eux de distribuer les autocollants par leçon et de travailler sur le matériel au fur et à mesure ce qui crée une autre dynamique. Malheureusement pour eux, le confinement du covid a eu lieu et ils n’ont pas pu le mettre en place cette année-là. 

Dans nos nouveaux albums, les images apparaissent en filigrane, ce qui peut permettre de discuter d’une page même si tous les enfants n’ont pas les autocollants en question. 

En ce qui concerne les écoles ou groupes, l’imprimeur m’expliquait qu’il est possible de faire imprimer la couverture avec le logo de l’établissement scolaire (seulement pour les pré-commandes). Prix à définir.

3) en groupe fermé – voisinage

Pour l’album de Noël, j’ai travaillé sur le même principe (simplifié) qu’en église mais avec un groupe plus restreint composé d’enfants du voisinage. Nous avons mis à part certains autocollants, puis fait un grand tas avec tous ceux qui restaient. Nous avons ensuite mis les autocollants en pochette de façon aléatoire. J’essayai d’éviter les doubles dans les pochettes, mais mon fils qui m’aidait trouvait cela particulièrement drôle de mettre des doubles, voire des triples dans certaines pochettes. Les deux ont finalement bien fonctionné. Chaque parent a reçu les albums et pochettes en même temps et on avait tous pré-défini des jours pour donner une pochette aux enfants (si je me souviens bien, les mardi, jeudi et dimanche). Certaines pochettes étaient réservées pour la fin de l’Avent et une en particulier pour le jour de Noël.

Les enfants se sont réunis de temps à autre pour échanger les autocollants, ou ont glissé des doubles dans les boites aux lettres quand le covid a empêché certains de se voir.

4) en mix groupe et famille

Dans une autre communauté, les enfants ont reçu leurs albums et autocollants au début de la période de l’Avent. La personne responsable de l’école de dimanche a gardé certains autocollants qu’elle a redonné plus tard lors d’une séance d’école de dimanche. Ce dimanche là, ils ont parlé d’une page en particulier et pris du temps autour de cela. Les autres pages et autocollants ont été faites individuellement ou en famille par les enfants. 

5) en famille

L’album de Noël a été utilisé parmi de nombreuses familles. Les retours ont été différents pour chaque famille montrant la grande possibilité d’utilisation des albums. Certains ont préféré utiliser les autocollants dans l’ordre, d’autres de façon aléatoire, d’autres encore ont laissé le choix aux enfants de faire comme ils préféraient (tout coller en une fois ou progressivement). Bref, les possibilités sont multiples !

Et vous, comment allez-vous utiliser les albums Macalu ? N’hésitez pas à partager vos idées !

Publié le Laisser un commentaire

FAQ 2 : « Sur quoi se base le prix ? »

Nous essayons de proposer le prix le plus juste pour vous et pour nous.

Les albums sont le résultat d’un travail de qualité, effectué de façon artisanale. Le but premier est de faire découvrir cet outil ludique dans lequel nous croyons tout en nous permettant de continuer à le développer.

Continuer la lecture de FAQ 2 : « Sur quoi se base le prix ? »
Publié le Laisser un commentaire

FAQ 1 : « J’ai déjà utilisé une version précédente de l’album. En quoi ceux-ci sont différents ? »

Les albums disponibles à partir d’octobre 2022 sont basés sur les versions précédentes (Pâques 2019 et Noël 2021) mais sont améliorés à partir des commentaires que nous avons reçus.

Continuer la lecture de FAQ 1 : « J’ai déjà utilisé une version précédente de l’album. En quoi ceux-ci sont différents ? »